Retour d’expériences des acteurs de projet ONG

EduKindia - Guinée44

20 minutes en Guinée Conakry



Depuis 1992, la loi permet aux Collectivités Locales françaises d’engager des relations de coopération décentralisée avec des Collectivités Locales étrangères.

Dans ce cadre-là, les Communes de Basse-Goulaine, Bouaye, Orvault, Saint-Jean-de-Boiseau et Sainte-Luce- sur-Loire ont noué des relations de coopération avec la Commune Urbaine de Kindia.

En 2005, la loi Oudin-Santini donne la possibilité aux Collectivités Locales de dédier 1% de leur budget Eau à un projet de solidarité internationale dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. La même année, Nantes Métropole met en place ce dispositif « 1% Solidarité Eau ».

Depuis 2009, les cinq communes de l’agglomération de Nantes, partenaires de la ville de Kindia, conjuguent leurs efforts de solidarité pour porter ensemble un projet de coopération en faveur de l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et l’assainissement des populations de Kindia.

C’est donc chaque goutte d’eau consommée sur Nantes et son agglomération qui contribue au projet en faveur d’un meilleur accès à l’eau potable à Kindia.

En 2013 nait le projet « EduKindia : les acteurs éducatifs se mobilisent pour l’assainissement et la préservation du cadre de vie des habitants de Kindia » dans la continuité des actions engagées depuis 2009 pour trouver des solutions aux enjeux d’assainissement de sept quartiers de Kindia.