On parle de nous

S’immerger pour mieux témoigner

La Nouvelle République du 27/03/2017 : Deux-Sèvres - Melle - Social



JPEG - 47.6 ko

Alca, pour Anyway le collectif audiovisuel, nouvelle association melloise autour de la création audiovisuelle, présente jeudi son premier documentaire.

Jeudi soir, en collaboration avec le comité communal d’action sociale, Alca présentera son documentaire consacré à une expérience à la fois sociale et médicale, à Marseille. « Nous voulons traiter des sujets sociétaux liés à l’exclusion et la solidarité et mettre en valeur le travail réalisé en France ou à l’étranger par des ONG », expliquent Rachel Gaiguant et Laurent Brémond, à l’origine de l’association, avec Laure Copin. Handicap, droit au logement, jeunesse, exclusion, les sujets ne manquent pas. Laurent Brémond est un habitué des documentaires. Fort d’une expérience de plus de 20 ans au service de chaînes de télévision dont France 2 et Canal +. Il veut travailler en immersion, seul moyen pour lui de témoigner. Pour « Extérieur, rues », il a passé au total près de neuf mois sur trois années au sein du premier squat social de France, à Marseille. « C’est un centre monté par un psychiatre qui accueille des SDF. L’idée était d’aller vers eux car eux ne vont certainement pas prendre un rendez-vous avec un psy. » Pour ce projet, Vincent Girard a travaillé avec un ancien SDF, Herman Handlhuber. Un psy qui descend dans la rue pour s’adresser aux SDF n’a sans doute pas le langage adéquat, en tout cas moins que celui qui est passé par la rue. « En m’immergeant, explique Laurent Brémond, je voulais faire partie du décor, de leur quotidien, pour montrer le parcours de ces SDF qui ont accepté de suivre Vincent et Herman. Comment ils sont tombés dans la rue, comment ils y ont vécu et comment ils en sont sortis. » Le documentaire montre le parcours de cinq des douze résidents de ce squat social. « Le squat leur permet de se reconnecter à la réalité, précise Rachel Gaiguant. Les règles sont assez strictes, sur l’alcool, le tabac, les horaires. Il y a une équipe soignante, c’est une structure à taille familiale. »

Formations à l’écriture audiovisuelle

Le documentaire de 66 minutes s’adresse aux travailleurs sociaux et à toutes les personnes sensibles aux difficultés sociales. « Nous avons cherché à équilibrer entre témoignages et données médicales », précise Rachel Gaiguant qui a participé au montage final. La date de projection, le 30 mars, correspond à la fin de la trêve hivernale. « C’est un documentaire d’auteur, précise Laurent Brémond, à la frontière du journalisme et de la fiction, il y a un travail d’écriture au préalable, je ne me contente pas de rendre compte. » Le CCAS de Melle, qui reçoit chaque semaine entre 4 et 8 personnes en errance, s’associe à la projection. A plus long terme, l’association Alca proposera des formations à l’écriture audiovisuelle. Choix du sujet, écriture, repérage, tournage, montage et production.

« Extérieur, rues », documentaire de Laurent Brémond, jeudi 30 mars, à 20 h, au Metullum. La projection sera suivie d’une rencontre-débat avec le réalisateur et Herman Handluber.

Voir l’article sur le site du journal.